L’attribut du sujet de (dés)intensification : un indice révélateur du profil aspectuel contraint des semi-copules ?

Authors

  • Niek Van Wettere Universiteit Gent & Vrije Universiteit Brussel

Keywords:

(dés)intensification

Abstract

La présente étude mettra en évidence que les semi-copules tomber, tourner et virer, issues de verbes de mouvement, ne se combinent guère avec les attributs du sujet comparatifs et scalaires de (dés)intensification (p. ex. ??il tombe plus amoureux), contrairement à la copule prototypique exprimant le changement d’état, à savoir devenir. La compatibilité avec l’attribut de (dés)intensification constitue donc un critère de copularité au sein de ce sous-ensemble de verbes attributifs. Cette contrainte caractérisant les semi-copules examinées est à mettre en rapport avec leur profil aspectuel, qui ne couvre pas l’intensification d’un état déjà atteint. Nous pouvons expliquer ce profil aspectuel plus réduit, en comparaison avec devenir, par la persistance lexicale du sens de mouvement qui est à l’origine de l’emploi attributif du verbe. Concrètement, la trajectoire du mouvement se termine par une «position finale» au-delà de laquelle on ne peut pas continuer à poursuivre le mouvement. Dans l’emploi attributif du verbe de mouvement, l’AS correspond à l’atteinte de cette position finale cible, d’où une contrainte similaire qui s’impose à ce niveau plus abstrait: à partir du moment où l’état cible est atteint, il devient quasiment impossible de diminuer ou d’augmenter l’intensité de cet état déjà réalisé qui caractérise le sujet.

Section
Varia
Published
Dec 23, 2020

How to Cite

Van Wettere, N. (2020). L’attribut du sujet de (dés)intensification : un indice révélateur du profil aspectuel contraint des semi-copules ?. Neuphilologische Mitteilungen, 121(1), 181–214. https://doi.org/10.51814/nm.101257